Quand la génération Z prend les devants : à la rencontre de Jamie Margolin, 16 ans !

Quelle lycéenne de 16 ans passe ses pauses déjeuner à organiser des appels, mène plusieurs projets en marge de ses études et se lève à 5h30 pour faire ses devoirs ? Jamie Margolin !

Vous n’avez peut-être pas entendu parler d’elle, mais vous avez probablement entendu parler de son mouvement – Zero Hour. Frustrée de voir que les jeunes n’étaient pas pris en considération dans le débat sur le changement climatique, Jamie a lancé son propre mouvement avec quelques amis pour faire comprendre aux élus que s’ils n’agissaient pas en faveur du climat maintenant, c’était la jeune génération qui allait en payer le prix. 

Cette année, Zero Hour est devenu une force active qui démontre la ténacité et la mobilisation de la génération Z. Leur première marche pour le climat a eu lieu en juillet au centre commercial national à Washington, D.C .; et malgré les conditions pluvieuses, des milliers de jeunes sont sortis avec des pancartes appelant à la protection du climat.

La jeune fille d’origine latino-américaine, élue comme l’une des personnalités de moins de 21 ans de l’année par Teen Vogue, a porté plainte dans une action en justice contre l’État de Washington, qui prétend que les droits constitutionnels de sa génération à la vie, à la liberté, à la propriété et à une égale protection de la loi sont violés en raison du changement climatique. Bien que l’affaire ait été classée en août, Jamie ne s’est pas découragée et a prévu de faire appel : c’est la survie de sa génération qui est en jeu. 

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-color: transparent;background-size: initial;background-position: top center;background-attachment: initial;background-repeat: initial;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 300px;}