ref: CAFESE-GUHU25

Café en Dosette ESE Tres Marias du Guatemala- Caffeo - boîte de 25

Café Dosette ESE pure origine

Cafféo

Café en Dosette ESE

100% Arabica Tres Marias du Guatemala

Grand cru fruité et corsé

Café torréfié en France

25 dosettes

Univers grillé

Caféine 1,3%

Torréfaction brune

Tasse équilibrée

6,25 €
CE PRODUIT N'EST PLUS EN STOCK
Date de disponibilité :
Découvrez I'univers du Slow Coffee
et les différentes méthodes de préparation !
Conditionnement: Boîte de 25 dosettes

Une grande finesse


Tasse

Corps / Intensite :
Type de mouture Espresso
Dégustation Toute la journée
Continent Amérique Centrale
Espèces botaniques Tres Marias
Altitude & Terroir 1600-1700 mètres
Nature des sol Volcanique
Période récolte Octobre à mars

Un Arabica fruité et acidulé au goût légèrement fumé, caractérisé par un bon corps, parfumé et d'une grande finesse avec une torréfaction brune à la française.

Au Guatemala, les meilleurs cafés sont cultivés à partir de 1600 mètres d’altitude. Entre 1600 et 1700 mètres, ils ont le droit à l’appellation SHB (« Stricly Hard Bean ») et sont parmi les plus recherchés au monde. Après 1700 mètres ils ne redeviennent que de « simples » très bons cafés, et on leur donne le nom de la plantation ou de la localité. Chez nous, c'est le « Tres Marias » dans le centre du Guatemala.

On entend plus souvent parler d’un autre café qui lui est un Grand Cru, parfois à tort quand on le compare à d’autres cafés guatémaliens comme le Tres Marias par exemple. C’est le Huehuetenango qui est cultivé dans le Nord-Ouest du Guatemala et traversé par les montagnes du Cuchumanates.

La récolte

La récolte du café se fait à la main. De cette manière, la récolte est très homogène. Au Guatemala, comme dans la plupart des pays d’Amérique Centrale, la récolte se fait d’Octobre à Mars.

Pour récolter le grain de café à l’intérieur de la cerise, celle-ci sera lavée dans les 12 heures maximum après la cueillette pour enlever la pulpe de la cerise.

Pour des informations supplémentaires sur la récolte ainsi que le lavage, se reporter à l’article (La production du café).

Le café au Guatemala

L’histoire commença au milieu des années 1800, précisément dans la tranche 50-60 où la culture du café pointa le bout de son nez dans les élevages de cochenille. Mais par manque d’infrastructure et d’expérience, la production ne grandit pas. C’est donc comme cela que la culture du café au Guatemala est rapidement passée aux mains d’entrepreneurs étrangers et la production décolla enfin. A tel point que pendant une grande partie du 20ème siècle, il était le plus grand producteur d’Amérique Centrale jusqu'à ce que récemment il se fasse dépasser par le Honduras.

La note du torréfacteur

"C’est un des autres seigneurs de l’Amérique Latine. Son goût corsé et à la fois fruité lui vient de sa particularité : il pousse sur les pentes des volcans qui lui donne son goût. Je l’utilise aussi beaucoup dans mes assemblages". 

Café en Dosette ESE

100% Arabica Tres Marias du Guatemala

Fruité et corsé

Grand cru

Café torréfié en France

25 dosettes

LA MARQUE: Cafféo

Cafés Miguel est un torréfacteur artisanal rémois dont l’activité a débuté en 1956. Cafés Miguel propose des cafés en grains de qualité pour les amateurs de café filtre, d’expresso, de slow coffee ou autres méthodes douces, des dosettes universelles Senseo et des dosettes ESE. 

Récolte & traçabilité du café

Continent Amérique Centrale
Espèces botaniques Tres Marias
Altitude & Terroir 1600-1700 mètres
Nature des sol Volcanique
Période récolte Octobre à mars

Tasse

Corps / Intensite :

Préparation

Type de mouture Espresso
Dégustation Toute la journée

Torréfaction

Appellation Pure origine
Mode de la torréfaction Torréfaction artisanale lente
Teinte torréfaction - Robe Foncée
Pays de torréfaction Reims - France

LA MARQUE: Cafféo

Cafés Miguel est un torréfacteur artisanal rémois dont l’activité a débuté en 1956. Cafés Miguel propose des cafés en grains de qualité pour les amateurs de café filtre, d’expresso, de slow coffee ou autres méthodes douces, des dosettes universelles Senseo et des dosettes ESE. 

Un Arabica fruité et acidulé au goût légèrement fumé, caractérisé par un bon corps, parfumé et d'une grande finesse avec une torréfaction brune à la française.

Au Guatemala, les meilleurs cafés sont cultivés à partir de 1600 mètres d’altitude. Entre 1600 et 1700 mètres, ils ont le droit à l’appellation SHB (« Stricly Hard Bean ») et sont parmi les plus recherchés au monde. Après 1700 mètres ils ne redeviennent que de « simples » très bons cafés, et on leur donne le nom de la plantation ou de la localité. Chez nous, c'est le « Tres Marias » dans le centre du Guatemala.

On entend plus souvent parler d’un autre café qui lui est un Grand Cru, parfois à tort quand on le compare à d’autres cafés guatémaliens comme le Tres Marias par exemple. C’est le Huehuetenango qui est cultivé dans le Nord-Ouest du Guatemala et traversé par les montagnes du Cuchumanates.

La récolte

La récolte du café se fait à la main. De cette manière, la récolte est très homogène. Au Guatemala, comme dans la plupart des pays d’Amérique Centrale, la récolte se fait d’Octobre à Mars.

Pour récolter le grain de café à l’intérieur de la cerise, celle-ci sera lavée dans les 12 heures maximum après la cueillette pour enlever la pulpe de la cerise.

Pour des informations supplémentaires sur la récolte ainsi que le lavage, se reporter à l’article (La production du café).

Le café au Guatemala

L’histoire commença au milieu des années 1800, précisément dans la tranche 50-60 où la culture du café pointa le bout de son nez dans les élevages de cochenille. Mais par manque d’infrastructure et d’expérience, la production ne grandit pas. C’est donc comme cela que la culture du café au Guatemala est rapidement passée aux mains d’entrepreneurs étrangers et la production décolla enfin. A tel point que pendant une grande partie du 20ème siècle, il était le plus grand producteur d’Amérique Centrale jusqu'à ce que récemment il se fasse dépasser par le Honduras.

La note du torréfacteur

"C’est un des autres seigneurs de l’Amérique Latine. Son goût corsé et à la fois fruité lui vient de sa particularité : il pousse sur les pentes des volcans qui lui donne son goût. Je l’utilise aussi beaucoup dans mes assemblages". 

Cafés Miguel : quatre générations de torréfacteurs au service du café

Les cafés sont sélectionnés avec le plus grand soin. Le grain qui est ainsi offert est d’une qualité irréprochable et des provenances les plus diverses et parfois les plus insolites (Honduras, Saint-Domingue, Nicaragua, Sulawesi…).

Cafés Miguel utilise une méthode de fabrication ancestrale : la torréfaction lente ainsi que le savoir-faire d’un maître torréfacteur. Cette méthode consiste à faire passer lentement le café par les différents stades suivants : vert, vert pâle, jaune, brun clair, couleur définitive.

Différents types de torréfaction en fonction des origines

Suivant les origines, différents types de torréfaction sont appliqués : blond pour des cafés où l’on veut marquer l’acidité, robe de moine pour des cafés que l’on veut plus corsés, « Dark French » pour des cafés au corps très prononcés (à l’italienne). Les cafés sont ainsi torréfiés à cœur, libérant tous leurs arômes.

Expertise et innovation

Cafés Miguel, c’est aussi une expertise unique dans la conception de cafés aromatisés. La tradition n’empêche pas l’innovation, elle l’oblige. C’est dans cet esprit que nous cherchons des alliances d’une grande qualité au détriment de la quantité. C’est un choix profondément assumé, plus de 90% de la production est exportée vers l’Europe et les Etats Unis.

Crédits photos : La Champagne a du goût

Vous aimerez aussi