TERRA NOUN PROJECT

Le jardin de café, un nouveau modèle pour les plantations qui développe inclusion et durabilité.

Un modèle économique pour :

Reforester massivement le 2ème poumon de la planète et sortir 1 million de personne du seuil de pauvreté d’ici 2025 dans les zones rurales de la Région du Noun au Cameroun grâce à la culture du café durable.

01

Reforester le Cameroun : un enjeu pour le climat

Le deuxième poumon vert de la planète est menacé par une déforestation massive depuis le début des années 1980.

Or cette forêt primaire s’étend sur 2 millions de km², abrite 10% de la biodiversité mondiale, 10 000 espèces de plantes tropicales, dont 30 % endémiques, 400 espèces de mammifères, 1 000 d’oiseaux et 700 de poissons, est le sanctuaire d’espèces en voie de disparition (éléphants des forêts, grands singes…), fournit nourriture, eau et abri à plus de 75 millions de personnes.

Près de 150 groupes ethniques distincts y cohabitent et elle absorbe 30 milliards de tonnes de carbone soit 3 ans d’émissions mondiales de combustibles fossiles.

Le problème prend son origine dans l’abandon des plantations de café non rémunératrices au profit d’une agriculture monovariétale sur brûlis.

02

…. et social pour la communauté locale

Alors que la culture du café assurait prospérité et conditions de vie décentes aux communautés locales, la chute des prix a entraîné une crise sociale.

Les hommes ont abandonné les plantations pour trouver du travail en ville, la pauvreté s’est installée dans les villages et entraîné des drames familiaux. La natalité s’est emballée, et dans le même temps la production agricole s’est tournée vers l’exportation, ne permettant plus d’assurer l’autosuffisance alimentaire.

Un problème aggravé par le développement de cultures saisonnières (maïs, haricot…) moins difficiles que le café mais qui ont nécessité déforestation et entraîné appauvrissement des sols, en incapacité de prémunir les populations locales contre les catastrophes naturelles liées aux changement climatique à venir.

Le risque de famine est latent, d’autant plus que les premiers réfugiés climatiques sont arrivés dans la région.

03

Le café durable comme solution

Le Cameroun est traditionnellement un pays producteur d’un café unique et de très bonne qualité : une opportunité à l’heure où la demande pour le café durable explose.

La caféiculture y a permis pendant de longues décennies la prospérité et l’emploi dans les campagnes.

Il bénéficie de très bonnes conditions climatiques, d’un café unique issue du croisement naturel entre deux arabicas excellents (Typica et Java), d’une culture traditionnelle du café basée sur des savoir-faires ancestraux.

Le café apparaît comme une réponse viable pour résoudre les deux enjeux social et climatique, reforester et construire une société plus inclusive.

Notre rôle en tant que consommateurs lucides

demander un café de qualité et éthique acheté à un prix supérieur aux standards du marché aux cultivateurs.

Cette exigence pousse les producteurs à rétablir les conditions d’un café de qualité à travers la permaculture de café ou jardins de café. Un écosystème qui réintègre la pluriculture (arbres fruitiers, basse-cour, moutons, miels, plantes médicinales) et donc l’autosuffisance alimentaire, redynamise l’économie locale et ancre les populations dans leur territoire d’origine.

04

Terra Noun : genèse du projet

Terra Noun, c’est le nom de la coopérative créée par Soulé Foundouo dans la Région du Noun au Cameroun pour mettre en place ce nouveau modèle de société bâti autour du café durable.

Son parti-pris : mettre fin à la spirale de l’échec et choisir une attitude innovante et volontaire alliant tradition et de très hauts niveaux d’exigence en matière de qualité du produit fini.

Ses leviers : l’inclusion des populations défavorisées, l’aide au développement et l’accès aux Technologies de l’Information.

Ses moyens : bâtir des liens de confiance entre toutes les parties prenantes de la filière du café et en construisant les bases solides d’une croissance écologique et durable.

05

Terra Noun : fonctionnement et outils

Terra Noun soutient les producteurs dans la mise en place d’un modèle d’agriculture autonome et durable où l’homme au centre d’un écosystème et non pas en haut.

La coopérative favorise l’accès aux opérations post culture à forte valeur ajoutée en finançant les équipements de transformation : mutualisation des moyens de production, amélioration des équipements (lits de séchage, station de dépulpage), uniformisation et rationalisation des méthodes de travail.

La coopérative oriente le développement d’un produit durable qui correspond aux exigences des goûts occidentaux : formation aux méthodes d’agriculture durable, transmission des savoir-faire ancestraux et de l’agriculture biodynamique d’agroforesterie,.

06

Terra Noun : "un tiers de confiance"

La coopérative agit aussi comme un “tiers de confiance” pour court-circuiter certains intermédiaires en rendant les cultivateurs indépendants : elle leur permet d’accéder aux informations du marché par l’intégration des nouvelles technologies, assure le Direct Trade avec les torréfacteurs pour se substituer aux exportateurs et capter davantage de valeur, et crée de l’emploi sur place en dehors du travail dans les plantations

La chaîne de valeur de la coopérative :

Methode

Les paysans récoltent et sèchent les parches

Collecte

Terra Noun achète les parches auprès des paysans

Maturation

Terra Noun les stockes dans son magasin pour les laisser maturer

Usinage

Terra Noun contrôle l’usinage à Foumbot : 10 Km du village

Tri

Terra Noun effectue le tri manuel à Mbamkouop

Exportation

Terra Noun exporte les sacs en France depuis Douala

07

Terra Noun : votre contribution

Vous participez à financer le projet grâce au choix de votre solution café : à chaque tasse bue par un salarié, 1 centime est reversé au projet.

Chacun Son Café pré-finance l’achat du café vert, subventionne l’achat de matériel ou des actions de formation, met à disposition sa chaîne de valeur à l’empreinte maîtrisée et sa force logistique à travers la France et l’Europe.

Vous pouvez aussi proposer d’autres leviers d’action à travers le mécénat de compétences :

Parmi elles, l’agronomie, l’autonomisation des femmes, la formation aux techniques commerciales ou à la négociation, l’éducation des enfants, les développements technologiques…

08

Terra Noun : les premiers résultats

Zéro pesticides

L’abandon des engrais chimiques et fertilisants

Reforestation

137 700 arbres replantés depuis le début du projet

Valorisation

La production d’un café de spécialité de haute qualité noté 83/100, vendu 0, 75 centimes à 2 € supplémentaires par KG par rapport à un café « mainstream »

Rémunération

Une prime est versée aux cueilleurs en fonction des notes recueillies par le café de chaque parcelle, pour récompenser le travail bien fait.

Redistribution

Une répartition de la valeur perçue : les paysans perçoivent 80% de la rémunération. Les 20% restants sont dédiés à l’assistance sociale et à l’achat d’équipements.

Scolarisation

L’arrêt du travail des enfants. Le lancement de la saison caféière est fait le lundi matin devant l’école pour diffuser un message clair : quand les parents vont au champs, la place des enfants est à l’école.

Education

L’aide à l’éducation avec le financement d’une bourse du livre. Les bonus liés à la vente du café de spécialité sont utilisés pour acheter les manuels.

Autonomisation

L’autonomisation et le développement de l’esprit entrepreneurial : les cultivateurs gagnent en maturité intellectuelle et en confiance en eux depuis qu’ils gagnent mieux leur vie et la capacité de développer leurs exploitations. Ils n’ont pas peur de faire des propositions, prennent des initiatives.

Empowerment

Améliorer la situation de la femme : les femmes sont un vecteur de stabilité et de croissance économique, pour peu que l’on assure leur formation et leur protection. 10% des gains de la vente du café sont alloués à la protection des jeunes filles.

Transmission

La première plantation Ecole de café du Cameroun est en cours de création pour enseigner les techniques agricoles durables et favoriser la réinsertion des jeunes précaires et la professionnalisation du métier d'agriculteur.

08

Terra Noun : les premiers résultats

Zéro pesticides

L’abandon des engrais chimiques et fertilisants

Reforestation

137 700 arbres replantés depuis le début du projet

Valorisation

La production d’un café de spécialité de haute qualité noté 83/100, vendu 0, 75 centimes à 2 € supplémentaires par KG par rapport à un café « mainstream »

Rémunération

Une prime est versée aux cueilleurs en fonction des notes recueillies par le café de chaque parcelle, pour récompenser le travail bien fait.

Redistribution

Une répartition de la valeur perçue : les paysans perçoivent 80% de la rémunération. Les 20% restants sont dédiés à l’assistance sociale et à l’achat d’équipements.

Scolarisation

L’arrêt du travail des enfants. Le lancement de la saison caféière est fait le lundi matin devant l’école pour diffuser un message clair : quand les parents vont au champs, la place des enfants est à l’école.

Education

L’aide à l’éducation avec le financement d’une bourse du livre. Les bonus liés à la vente du café de spécialité sont utilisés pour acheter les manuels.

Autonomisation

L’autonomisation et le développement de l’esprit entrepreneurial : les cultivateurs gagnent en maturité intellectuelle et en confiance en eux depuis qu’ils gagnent mieux leur vie et la capacité de développer leurs exploitations. Ils n’ont pas peur de faire des propositions, prennent des initiatives.

Empowerment

Améliorer la situation de la femme : les femmes sont un vecteur de stabilité et de croissance économique, pour peu que l’on assure leur formation et leur protection. 10% des gains de la vente du café sont alloués à la protection des jeunes filles.

Transmission

La première plantation Ecole de café du Cameroun est en cours de création pour enseigner les techniques agricoles durables et favoriser la réinsertion des jeunes précaires et la professionnalisation du métier d'agriculteur.

Retrouvez tous nos engagements

Envie de tester ?

Demandez-nous un devis,
un conseil ou une dégustation

Nous vous rappelons dans les 24 heures !