Des populations locales rémunérées
à la juste valeur de leur travail

Notre objectif : des revenus décents et pérennes pour les cultivateurs de café, des cultures rendues durables dans les plantations et de meilleures conditions de vie pour les familles. 

Cultivateurs de café dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé

Le café, un secteur inégalitaire :

Le café est le premier produit alimentaire échangé dans le monde et la demande ne cesse d’augmenter. Pourtant, les petits producteurs qui le cultivent dans 80 pays de zone intertropicale vivent de plus en plus sous le seuil de pauvreté.

En cause, la volatilité des cours de bourse et la multiplication des intermédiaires. A cela s’ajoutent les aléas du changement climatique, avec l’apparition de maladies tuant les plants de caféiers et mettant les cultivateurs en situation de grande précarité. 

La seule solution : redistribuer la valeur et accompagner les cultivateurs dans la pérennisation de leurs revenus. C'est pourquoi nous investissons dans notre propre programme de microcrédit et coopérons avec des partenaires historiques d’utilité publique et implantés localement.

Cultivatrice de café dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé

notre engagement : une juste
redistribution des richesses

A travers notre programme de microcrédit One Cup-One Cent, nous réintroduisons l'éthique dans un système qui l'a naturellement exclu.

Notre objectif : donner au consommateur la possibilité de se comporter loyalement en consommant un produit éthique qui réévalue le tarif final dont les marges de fin de chaîne de valeur excluent toujours les producteurs. 

Le principe : à chaque tasse consommée, 1 centime d'euro vient abonder un fonds de microcrédit dédié aux fermiers. Le microcrédit aidera un cultivateur à développer une culture du café durable et pérenne afin d'améliorer son niveau de vie et celui de sa famille sur la durée. 

Résultat : un lien invisible relie le consommateur et le producteur. La tasse de café prend un sens différencié, où l'étique est rétablie

Le programme de microcrédit

One Cup-One Cent a été développé en partenariat avec la Fondation EFICO, fondation privée de notre fournisseur en café vert, qui agit pour un impact positif sur les moyens de subsistance, la prospérité et l'environnement des caféiculteurs. 

L'approche multipartite adoptée est unique et constitue un outil dynamique pour favoriser les partenariats et l'innovation dans la chaîne d'approvisionnement du café, multipliant ainsi l'impact. 

Les acteurs du programme :

  • Les donateurs clients entreprises et Chacun Son Café sur le principe 1 tasse bue = 1 centime d'€ abondé. C'est un effort financier conséquent puisque les dons représent 6% de notre chiffre d'affaires. 

  • La Fondation EFICO définit les objectifs des projets menés et met les différents acteurs en relation. 

  • Aldea Global, coopérative des cultivateurs de café de la région de Jinotega au Nicaragua, oriente les fonds vers les familles qui en ont besoin, assure leur accompagnement à travers des formations autour de la culture durable.

                           

Propriétaire d’une petite ferme caféière et sa famille dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé

A quoi servent les dons :

Créer et développer la culture du café : nos financements aident à l’achat de jeunes pieds de caféiers soit pour que des familles puissent amorcer la culture du café, soit pour qu’elles puissent développer leur exploitation.

Rendre viables durablement les exploitations : le financement du renouvellement de 10% des pieds de caféiers chaque année est indispensable pour garder un taux de rendement toujours bien constant au fil des années.

Permettre aux femmes célibataires d’exploiter leurs fermes : Le financement de la main d’œuvre notamment des hommes pour venir élaguer les forêts durant la saison des pluies afin de laisser passer la lumière sur les arbustes de caféiers.

Plantations de café dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé

Les bénéficiaires du programme :

C'est à Jinotega au nord du Nicaragua qu'on été financés les 25 premiers projets au bénéfice des femmes fermières. 

Elles témoignent :

  • « Avec le microcrédit, je peux mieux entretenir mon café et obtenir plus de revenus pour assurer le bien-être de ma famille. » Maria Cristina

  • "Si je ne m'occupe pas de ma plantation qui a besoin d'être nourrie, je n'aurai pas de revenus à la fin de la saison des récoltes. Je me sens bien, je n'ai pas à m'inquiéter parce qu'avec le microcrédit, je peux garantir la production de ma plantation de café". Maura Griselda Alaniz Zeledón

  • "Depuis que j'ai pu, grâce au microcrédit, donner de meilleures conditions à ma plantation, j'ai obtenu une meilleure récolte et plus de revenus pour ma famille". Norma Francisca Mercado Hernández

Cultivatrice de café et ses petits-enfants dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé
  • "Le microcrédit a été d'une grande aide pour moi et ma famille. Il m'a donné l'opportunité d'améliorer la qualité de ma plantation et d'augmenter le nombre d'arbres aussi. A l'avenir, j'espère pouvoir produire davantage pour améliorer la qualité de vie de ma famille". Asuzena del Socorro Hernández Reyes

  • "Avec le microcrédit, je peux garantir de bonnes récoltes et cela me donne l'opportunité d'atteindre mon objectif d'augmenter la surface de ma plantation de café". Rosa Marli Alaniz Zeledón

  • Le microcrédit me donne l'opportunité d'avoir plus de revenus et je me sens motivée pour augmenter ma zone de production de café”. Brenda de Jesús Samayoavit
Cultivatrice de café et sa famille dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé
  • "Maintenant que je peux mieux prendre soin de mes plantations de café avec l'investissement du microcrédit, mes plantations sont meilleures et je pense que si je plante plus de café, j'aurai plus de revenus à l'avenir et les conditions de vie de ma famille s'amélioreront aussi." Ericka del Carmen Gómez Reyes

  • Le microcrédit me permet de renflouer ma trésorerie en préparation de la grande saison de café à venir et à compléter mes revenus futurs de cette période marquée par une augmentation significative des ventes pour l’exploitation”. Carmen Hernández Morales
Famille de cultivateurs de café bénéficiaire du programme de microcrédit dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé

Qui participe au programme et comment ?

  • Qui : nos clients entreprise participent automatiquement au programme en offrant le café de notre torréfaction à leurs collaborateurs.

  • Comment : comme le nom du programme l’indique, une tasse bue représente 1 centime reversé.
Famille de cultivateurs de café dans la région rurale de Jinotega - Nicaragua ©ChacunSonCafé

Nos donations sont définitives

100% des fonds sont directement alloués au projet sélectionné avec un taux d’intérêt de 4% et un taux de défection inférieur à 2%.

Nous donnons une autonomie financière à long terme aux personnes aidées pour les aider à développer des projets concrets qui ont un vrai impact positif et mesurable.

Nous veillons à travailler avec des partenaires et ONG indiscutables, non liés à une cause religieuse et soumis à des chartes anti-corruption.

Nous n'investissons que dans des programmes sélectionnés par nos partenaires reconnus d’utilité publique.

Nous développons un modèle d’aide pérenne et constatons par nous-mêmes l’impact de nos donations.