En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Un café à l'empreinte carbone réduite au maximum

La réduction de notre empreinte carbone sur l'ensemble de la chaîne de valeur est l'un des engagements clés de notre politique environnementale, en lien avec nos préoccupations liées à la protection de la biodiversité, la durabilité, la réduction des déchets et l'économie circulaire. 

10 milliards de capsules de café à usage unique sont consommées par an ©ChacunSonCafé

Le café : un secteur polluant

Le café est un secteur polluant, c'est pourquoi notre acte fondateur en 2005 était clair : réduire son empreinte inutile en éradiquant pour de bon les capsules et les procédés industriels énergivores. Si ce discours était peu audible à l'époque, il l'est de plus en plus auprès de consommateurs soucieux de leur impact environnemental.

Notre genèse : une opposition frontale aux capsules de café.

Nous dénonçons depuis toujours l'impact de l'extraction, de la fabrication et du recyclage des capsules de café à usage unique ainsi que les procédés industriels dans le secteur du café, en opposition à un monde riche et ouvert soucieux de la Terre.

En procès contre Nespresso :

Une prise de position publique qui nous a valus en 2011 une assignation en justice par le leader mondial de la capsule, Nespresso (groupe Nesté). Les grandes médias ont relaté l'histoire - Libération, Le Figaro - ainsi que la communauté de l'Open Source qui a pris parti pour Chacun Son Café. 

Nous avons été condamnés par les tribunaux pour dénigrement après avoir utilisé le terme "captif" pour désigner le système à capsule, et avons eu l'obligation d'utiliser le terme "propriétaire".

Un engagement tenace :

Plusieurs années après, notre objectif reste le même : éradiquer la capsule alors que l'extraction de l'aluminium entraîne boues rouges et déforestation. 

Voir notre article décryptage de l'empreinte carbone de Nespresso

Coulée de boue toxique ayant fait au moins 157 morts (© EFE News Agency / Alamy Stock Foto)

Un engagement qui s'incarne notamment dans une communication militante et rassemble une communauté engagée sur les réseaux sociaux et parmi nos clients particuliers et professionnels.

Sensibiliser le plus grand nombre

Nous sensibilisons quotidiennement 30 000 personnes sur nos réseaux sociaux à la nocivité des emballages à usage unique et notamment les capsules grâce à notre mouvement #IAmACapsuleKiller.

Nous leur proposons des alternatives adaptées à tous les budgets et leur permettant de découvrir la richesse gustatives et aromatique d'un café fraîchement moulu à chaque tasse avec le hashtag #HowToKeepTheCapsuleAway.

Campagne #IAmACapsuleKiller - Emeline Blanchet, Zero Waste Bali ©MarineGrahamPhotography

Notre engagement : réduire notre empreinte continuellement.

Refuser, réutiliser recycler :

Nous militons pour l’économie circulaire et notre action s’incarne dans trois mots clés : 

Refuser : nous refusons la capsule à usage unique et les emballages dont la fin de vie n’a pas été anticipée.

Réutiliser : nous réutilisons au maximum et accompagnons nos clients dans une politique de réemploi.

Recycler : nous proposons des produits recyclables ou biodégradables et encourageons le recyclage du marc.

Capsule en inox réutilisable ©WayCap

Notre empreinte est maîtrisée, du grain à la tasse.

Le mode de culture :

Nous travaillons à un retour à des méthodes de production durables et à la reconstitution d’un couvert forestier dans les plantations grâce à des culture en biodynamie et en agroforesterie. 

Ces modes de production sont grandement étudiés pour leur durabilité environnementale et leur rôle au niveau de la conservation de la biodiversité. Nous participons à la formation des exploitants à ces méthodes afin d’éliminer l’usage de produits chimiques et phytosanitaires. 

Voir notre article dédié à l'agriculture en biodynamie

Cerises de café cueillies manuellement à la ferme Finca Santa Anita, Costa Rica ©EFICO

Le transport :

Le café vert est acheminé par voie maritime des pays d’origine du café vert la Belgique puis stocké à l’entrepôt de Seabridge. Le transport ferroviaire direct vers le site de Seabridge nous permet de remplacer les camions par des trains, ce qui réduit le trafic routier et l'empreinte CO2.

Transport maritime, vue du pont ©Rinson Chory
Stockage du café vert à l’entrepôt de Seabridge ©Les Carnets de Normann

Le stockage :

Bâti à partir de matériaux de construction efficaces sur le plan énergétique et alimenté à l'énergie verte produite à partir des 4 600 panneaux photovoltaïques du toit, l’entrepôt de Seabridge est titulaire du certificat "Bâtiment vert" de la Commission européenne. 

Grâce à un système unique de gestion des déchets, les déchets y sont triés, recyclés et réutilisés comme matières premières dans d'autres produits. Seabridge, par l'intermédiaire d'EFICO, a adhéré aux dix principes du Pacte mondial des Nations unies. Un système de mesure de l'énergie met en évidence les domaines à améliorer chaque année. 

La torréfaction :

Notre torréfaction est labellisée “Manufacture Biologique” et notamment façonnier production biologique pour le réemballage de café (grains et moulu).

Processus de torréfaction du café vert à l’atelier Manufacture Bio ©ChacunSonCafé

Le conditionnement :

Nous appliquons un engagement 0% d’aluminium et 0% de produits de l’industrie du pétrole pour le conditionnement et la fabrication de nos emballages. 

Nos cafés sont conditionnés en sachet sous azote pour une conservation optimale des grains, ce qui remplace le matériau aluminium. Un processus de R&D est en cours dans notre atelier de torréfaction pour rendre nos conditionnements de café biodégradables. Un exercice difficile pour un produit aussi volatile et sujet à l’oxydation que le café. 

Gamme de cafés micro-lot Big Bang Coffee ©ChacunSonCafé

Nos consommables sont réalisés à partir de matériaux 100% naturels et renouvelables, ils sont soit recyclables soit biodégradables :

- Sucre en poudre : papier de qualité FSC pour tout ce qui touche aux forêts labélisé Forest Stewardship Council.

- Spatules à café en bois biodégradable dont le bois utilisé est issu d’une source naturelle renouvelable, conforme à la norme européenne EN 13432.

- Gobelets biodégradables ou compostables. Mais nous préférons aider nos clients à mettre en place une solution plus durable avec les contenant réutilisables de notre partenaire KeepCup.

Tasses de café réutilisables Keep Cup ©Go Green Belgium

La gestion des déchets :

Le marc de café est considéré comme un déchet organique. On appelle les déchets organiques (ou biodéchets), tous les résidus d’origine animale ou végétale. Les déchets organiques sont « fermentescibles » : ils se décomposent sous l’action de certains micro-organismes qui en font leur nourriture.

Nous aidons nos clients à la collecte et au recyclage du marc de café utilisé comme engrais pour l'agriculture et notamment la culture de pleurotes ! 

Pour aller plus loin, voir nos solutions café pour les professionnels

Du marc de café auquel on ajoute quelques copeaux de bois et du mycélium et l’on peut récolter ses pleurotes ©La boîte à champignons