En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Tout savoir sur le café du Costa Rica

La production de café au Costa Rica : chiffres clés

  • 10e rang mondial
  • 150 000 tonnes par an
  • 4ème ressource économique du pays
  • 90% du café est exporté
  • 25% des exportations du pays
  • 130 000 fincas
  • 400 000 personnes vivant du café
  • 750 000 pendant les récoltes
  • 5 à plus de 10 hectares de taille moyenne de plantations
  • 175 millions de plants de caféiers

Histoire

C’est en 1808 à l’époque coloniale que la culture du café arrive au Costa Rica. Les plants de caféiers sont importés de l’île de Cuba au moment où les autorités souhaitent développer la culture du café. L’exportation commence en 1820. Des mesures fiscales et des législations spécifiques incitent les populations locales à s’y consacrer, et à partir de 1830, de nombreuses fincas voient le jour dans la vallée centrale qui offre les conditions d’altitude, géologiques et météorologiques idéales pour la pousse des cerises de café. Le café est ensuite acheminé au port de Puntarenas avant d’être exporté vers le Panama. 

Le Costa Rica est le premier pays à se lancer dans une production commerciale du café, qui devient l’une des premières ressources économiques du pays. Le commerce du café est à l’origine du développement économique du Costa Rica, et a été structurant dans l’organisation de l’espace et de la société.

La culture du café :

Le café est cultivé par de petits producteurs dans des plantations de 5 à plus de 10 hectares. Beaucoup de petites fincas sont réunies en coopératives. Tout se passe dans le centre du pays appelé aussi « hauts plateaux », où la cordillère centrale offre une altitude idéale d’environ 1000 mètres et la richesse d’une terre volcanique, entourée des volcans Poas et Irazu. Les cerises de café sont cueillies à la main selon la méthode du picking. La période de récolte s’étend de novembre à mars. La culture biologique y est de plus en plus pratiquée.

Le Costa Rica ne pouvant pas rivaliser avec ses voisins en termes de quantités produites, le gouvernement a choisi de privilégier la qualité. Ainsi, la culture de l’arabica est valorisée et celle du robusta interdite. La politique de préservation de l’environnement et de la biodiversité visible partout au Costa Rica est également appliquée à la culture du café, favorisant la culture d’un café très qualitatif avec une forte complexité aromatique.

Goût :

Le Costa Rica est connu pour offrir un café de qualité, avec un profil fin, à l’acidité prononcée, qui oscille entre notes fruités et florales.

Problématiques et opportunités :

Le réchauffement climatique impacte déjà la culture du café au Costa Rica. Les producteurs sont confrontés à une hausse des températures mais aussi à des pluies diluviennes. Cela implique de développer une agriculture plus durable, notamment parce que l’usage des insecticides et désherbants rend les sols nus et secs, multipliant les risques de glissement de terrain et d’érosion des sols.

Alors que l’impératif de productivité avait poussé les cultivateurs à la monoculture, ils reviennent désormais à un écosystème plus diversifié de type agroforesterie. Les plantations sont plus espacées et protégées du soleil par les arbres, ce qui enrichit le sol et assure davantage de durabilité. Ce sont des critères également de plus en plus prisés des consommateurs, assurant rentabilité et revenus plus importants aux cultivateurs.

Fiche café

Espèces botaniques :

Arabica

Variétés :

- Mondo Nuevo - Hibrido/Tico - Villa Sarchi - Geisha

- Caturra : rendement meilleur mais les arbres s’épuisent vite

- Catuai : plus rentable mais fève plus petite

- Catimor : semblable au Catuai

Régions productrices :

- Vallée centrale : nord, sud et région de Tarrazu

- Centre pacifique

- Pacifique sud : Valle del General, Canton de Coto Brus

- Zone nord sur les contreforts de la Cordillère centrale

- Pacifique sec : péninsule de Nicoya, Sierra de Tilaran

Maturité :

Juillet/Décembre

Récolte :

- Versant Atlantique : Basse altitude Août/Novembre - Haute altitude Octobre/Janvier - Versant Pacifique : Basse altitude Septembre/Décembre - Haute altitude Novembre/Mars

Préparation :

- Méthode humide : majorité

- Méthode sèche : très peu

Séchage :

Au soleil ou aux fours verticaux et horizontaux qui fonctionnent avec du bois ou de la parche

Triage :

Par eau / mécanique / électronique / à la main

Teneur en caféine :

1,22 à 1,45 %

Poids des sacs :

69 kg net