En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Tout savoir sur le café du Mexique

La production de café au Mexique : chiffres clés

  • 9ème producteur mondial
  • 234 000 tonnes annuelles
  • 28 000 tonnes de café bio
  • 1ère denrée agricole à l’exportation
  • 500 000 petits producteurs
  • 480 municipalités caféières
  • 85% de petits exploitants
  • 1 à 5 hectares pour la majorité des fermes
  • 3 millions de personnes vivant du café

Histoire

C’est à la fin du XVIIIème siècle que le café arrive au Mexique depuis la Martinique. Il est d’abord cultivé dans la région de Veracruz puis exporté pour la première fois en 1802. La culture s’intensifie et se propage à Chiapas, Tabasco et Michoacan. La politique libérale favorise la colonisation des terres vierges et les Allemands investissent le secteur avec l’établissement de Fincas en faveur de l’importation à Hambourg, Brême et Lübeck. En 1910, la Révolution mexicaine pousse les cultivateurs à abandonner les plantations, provoquant un effondrement de la production.

La productivité reprendra dans les années 1930, accompagnées de politiques volontaristes de la part de l’Etat. L’Institut mexicain du café (INMECAFE) est créé en 1958 pour optimiser la culture du café. Sa disparition en 1989 laisse les cultivateurs libres face au marché. Impactés par la baisse des prix, de nombreux cultivateurs se sont retrouvés sans argent et n’ont pas pu continuer la culture. Le café n’est aujourd’hui plus synonyme de prospérité, ce qui pousse de nombreux jeunes à chercher un avenir meilleur aux Etats-Unis.

Culture du café :

Les caféiers poussent principalement dans les trois régions d’origine situées au sud et sud-est du pays : Veracruz, Puebla et Chiapas. Des plateaux à altitude moyenne, situés entre 1200 et 1600 mètres, offrent des conditions idéales à la culture de l’or noir.

Le Mexique produit principalement de l’arabica de haute qualité, très demandé à l’exportation. Le café est cultivé principalement par de petits exploitants au nombre de 500 000 répartis dans 480 municipalités.

Enfin, il faut souligner que le Mexique produit une grande quantité de café bio auquel il alloue 3,24% de la superficie totale cultivée et exporte 28 000 tonnes.

Goût :

Le café mexicain démontre beaucoup de tempérament. L'odeur est forte et savoureuse, le corps a de la force et on peut bien sentir l'acidité.

Difficultés :

Le risque climatique :

Le Mexique est l’un des pays les plus touchés par le changement climatique. La hausse des température et la baisse des précipitations impactent déjà la culture du café. Les parasites prolifèrent et même les caféiers cultivés à haute altitude sont désormais affectés. Une importante épidémie de rouille a ainsi décimé les plantations entre 2012 et 2014. La disparition de plus de la moitié des plants de caféiers en l’espace de 5 ans a été constatée en 2017, impliquant une perte de 60 % de la production. Le Mexique a perdu cinq places sur la liste mondiale des pays producteurs de café.

Parmi les solutions envisagées : la conception d’arbustes génétiquement modifiés en Europe (inclusion de gênes de Robusta plus résistant) et la montée des plantations en altitude.

Opportunités :

Le développement des cafés de spécialité représente une opportunité certaine pour le Mexique qui souhaite s’insérer dans la tendance.

Fiche café

Espèces botaniques :

Arabica : essentiellement

Robusta : très peu

Variétés :

Bourbon, Mundo Nuevo, Catura

Garnica

Maragogype

Altitudes :

400 à 1700 mètres

Régions productrices :

Frontière Guatemala : Chiapas (31 %)

Est Tlapacoyan : Veracruz (25 %)

Sud-Ouest : Oaxaca (11 %)

Centre-Est : Puebla (8,6 %)

Sud-Ouest : Gerrero (4,1 %)

Nord-Est : Hidalgo (4,1 %)

Nord : San Luis Potosi (2,8 %)

Nord-Ouest : Nayarit (1 %)

Ouest : Jalisco

Sud-Ouest : Tabasco

Ouest : Colima Ouest : Michoacan

Centre (Sierra Nord de Puebla) : Mexico

Floraison :

Basse altitude : à compter de fin Janvier

Haute altitude : jusqu’à fin Mai

Récolte :

Basse altitude : Août/Novembre

Haute altitude : Novembre/Janvier

Période d’exportation :

principalement de Décembre à Mai

Préparation :

Méthode humide : 90 % (1200 usines)

Méthode sèche : 10% (334 usines, dédié aux solutions solubles réservées au café local)

Séchage :

Au soleil et au four

Triage :

Mécanique / main / électronique