En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Tout savoir sur le café du Guatemala

La production de café au Guatemala : chiffres clés

  •  10ème pays exportateur de café
  • 204 000 tonnes annuelles
  • 5ème pays exportateur d’arabica
  • 2,4% de la production globale
  • 8,5% des exportations
  • 2,5% du PIB
  • 125 000 familles de producteurs
  • 400 000 emplois
  • 270 000 hectares de plantations

Histoire

Les premiers plants de caféiers sont introduit au Guatemala par des jésuites lors de la conquête espagnole au XVIIIème siècle, mais la culture du café ne se développe réellement qu’au XIXème siècle. C’est vers 1860 qu’apparaissent de petites plantations de café dans les régions d'Amatitlán et d'Antigua. Le démarrage est lent, par manque d’expérience et d’infrastructures. Dès 1880, le café devient le produit agricole le plus exporté et acquière rapidement une renommée internationale. Il est notamment couronné meilleur café du monde en 1915 au Salon du café de San Francisco aux Etats-Unis.

Méthode de culture :

Le café est majoritairement cultivé dans le sud du Guatemala, où les conditions offertes par les montagnes de la Sierra Madre sont idéales. Couverture forestière, sol volcanique fertile, climat tempéré, sources d’eau naturelles et isolement naturel garantissent un bon développement des cerises de café. La culture de l’or noir est ainsi à l’origine de politiques actives de protection de l’environnement avec la création de réserves naturelles.

Goût :

On dit que le café du Guatemala est un des meilleurs du monde, caractérisé par un arôme riche, beaucoup de corps et une acidité élégante.

La place du café dans l’économie :

La culture du café est un secteur stratégique de l’économie du Guatemala. Il représente 2,5 % du PIB en 2016 et 8,5 % des exportations en 2018. 125 000 famille de cultivateurs sont recensées à l’échelle nationale, dont 97 % qui produisent 47 % de la production nationale. Le secteur emploie 400 000 personnes dans le pays.

Les problématiques :

Depuis les années 2000, le secteur du café au Guatemala a perdu en capacité de production, directement impacté par la surproduction mondiale et une réduction de la demande. La baisse des prix a poussé les producteurs à privilégier d’autres types de cultures.

Les opportunités :

Le Guatemala est reconnu pour la qualité de ses cafés de spécialité, une expertise mise en valeur par la création d’une association dédié au café d’exception au sein du pays. Huit territoires sont ainsi identifiés pour leurs cafés de spécialité au Guatemala.

Fiche café

Espèces botaniques :

Arabica.

Très petite quantité de Robusta, lavé sur la côte pacifique. 

Variétés :

Arabigo, Bourbon, Typica, Maragogype  

Régions productrices :

- Orient : Santa Rosa, Zacapa, Jutiapa, Chiquimula, Jalapa

- Occident : San Marcos, Quetzal Tenango, Retalhuleu, Solola, Suchitepequez, Huehuetenango

- Centre : El Progreso, Chimal Tenango, Guatemala, Sacatepequez (Antigua), Escuintla

- Nord : Alta Verapaz, Izabal, El Quiche

Meilleurs centres :

Antigua, Atitlan, Huehuetenango

Floraison :

Janvier/Mars

Récolte :

Août/Septembre à Avril

Préparation :

Méthode humide dans 3000 stations de traitement

Séchage :

Au soleil durant 2 à 3 semaines sur des patios, également dans des fours verticaux et horizontaux, chauffés avec la parche du bois

Triage :

Mécanique / électronique / manuel

Teneur en caféine :

1,32 %

Qualité :

- Basse altitude : tasse légère, aromatique

- Haute altitude : tasse acide, corsée

Poids des sacs :

69 kg