En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Tout savoir sur le café d’ Indonésie

La production de café en Indonésie : chiffres clés

- 4ème pays exportateur de café

- 14 millions de sacs de 60 kg produits en 2018

- 8 % de l’approvisionnement mondial

- 2ème place dans les ressources commerciales du pays

- 3ème produit à l’exportation

- 90 % de robusta pour 10 % d’arabica

- 4ème produit le plus exporté

-950 000 hectares de plantations

- 90% de la production de café indonésien provient de petits agriculteurs de moins de 1 ha


- 11 millions de personnes vivent du café dont 2 millions de familles

Histoire

La culture du café commence à la fin du XVIIème siècle à Batavia (Jakarta), pendant la période coloniale néerlandaise. Les exportations commencent en 1711 avec la Compagnie néerlandaise des Indes orientales. La région est à l’époque le premier producteur de café. Après Java, c’est au tour de Sulawesi, Sumatra, Timor et Florès de développer la culture de ce nouvel or noir. Mais le pays connaît une forte épidémie de rouille à la fin du XIXème siècle, qui va entraîner l’introduction du robusta. Pour autant, l’arabica reste la variété la plus valorisée par les cultivateurs et le gouvernement. Aujourd’hui, le café le plus réputé est l’arabica du nord de Sumatra.

La culture du café :

Le café est le quatrième produit agroalimentaire le plus exporté après l’huile de palme (49,2%), le poissons et les crustacés (8,5%), le cacao et les préparations à base de cacao (4,2%). Si l’influence du réchauffement climatique joue en faveur du robusta, plus résistant, c’est la culture de l’arabica qui reste privilégiée en Indonésie.

Le robusta est principalement cultivé au sud de Sumatra (Lampung) et à l'est de Java (Malang, Dampit). La culture de l’arabica se concentre quand à elle au nord de Sumatra (Aceh, Gayo, Mandheling, Lintong, Karo), à l'est et l'ouest de Java (Ijen, Bandung), au sud de Sulawesi (Célèbes, Toraja), à Bali (Kintamani), Flores, et enfin, sur les îles Timor et Papua.

Goût :

Le café indonésien est assez fort et savoureux, caractérisé par une densité de goût lourde et une légère acidité.

Difficultés :

La production de café reste très fragmentée avec une majorité de petits agriculteurs et un nombre limité de coopératives et de regroupements. Cela implique des moyens limités pour les cultivateurs en termes de matériel, d’installations, de technologies, mais aussi de moyens. Les rendements restent donc faibles et les agriculteurs vivent avec des revenus et des flux de trésorerie limités. 

Des programmes sont développés pour former et accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de la productivité, mais aussi pour encourager la collaboration. La culture du café est également impactée par des infrastructures de transport encore sous-développées au sein du pays, un point sur lequel le gouvernement a un rôle clé à jouer. Enfin, l’Indonésie n’est pas épargnée par le réchauffement climatique qui risque d’impacter la culture caféière. L’archipel est notamment soumis à des inondations catastrophiques liées à une saison des pluies de plus en plus brutale.

Le petit + :

Le café indonésien connaît depuis quelques année une croissance forte et aucun autre pays producteur ne peut en dire autant.

Fiche café

Espèces botaniques :

Robusta 90 % / Arabica 10 %

Variétés :

Arabica Catimor

Régions productrices :

Sumatra (65 %) : Medan, Padang, Palembang, Panjang

Java (17 %) : Djakarta, Semarang, Surabaya

Bali (4 %) : Buleleng Sulawesi (7 %) : Ujung Pandang

Florès

Kalimantan

Moluques

Timor

Irian Jaya

Maturité :

Mars/Avril

Récoltes :

Toute l’année suivant les régions

Préparations :

Voie sèche 90 %

Voie humide 10 %

Triage :

Mécanique / à la main / single picked / double picked

Séchage :

Au feu de bois

Teneur en caféine :

- Robusta Sumatra 1,65 %

- Arabica Java 1,20 %

- Arabica Célèbes 1,22 %

- Arabica Timor 1,32 %

Poids des sacs :

60 kg