En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/

Tout savoir sur le café du Vietnam

La production de café au Vietnam : chiffres clés

- 2ème producteur mondial

- 1er exportateur de robusta

- plus de 3 % du PIB national

- 3 millions de personnes vivent du café

- 95 % de la production est exportée

Histoire

Ce sont les Français qui ont introduit des plants de café au Vietnam lors de la colonisation au début du XIXème siècle. Les faveurs d’un sol riche et d’un climat favorables ont permis à la culture de café de s’étendre progressivement du nord au centre jusque dans les hauts plateaux du centre, dans les régions de Dalat et Buon Me Thuot. Si la culture du café a débuté avec de l’arabica, le robusta a progressivement été introduit dans les plantations.

La guerre du Vietnam entre 1955 et 1975 a fortement marqué la culture du café. Une bonne partie des cultivateurs sont partis, laissant à l’abandon leurs terres. Quant à ceux qui sont restés, ils ont été fortement pénalisés par les effets de la guerre chimique, qui s’est traduit en véritable catastrophe écologique.

La collectivisation marque une nouvelle étape : des millions de paysans venus des plaines rizicoles littorales surpeuplées s’installent sur les hauts plateaux du centre du pays et développent des plantations caféières. C’est véritablement lors de l’ouverture du pays à l’économie de marché que la production retrouve une vraie vitalité.

Depuis 1996, l’industrie du café a repris des couleurs a tel point que le pays a pris la place de second producteur mondial. Elle a aussi été le synonyme de progrès social : le café représente aujourd’hui plus de 3 % du PIB et fait vivre plus de 3 millions de personnes, dont beaucoup de groupes ethniques minoritaires des hauts plateaux du centre.

Problématiques :

- Les producteurs sont fortement dépendants des cours des marchés mondiaux. Le café est un produit extrêmement volatile et la baisse des prix des dernières années impacte les capacités de subsistance des cultivateurs.

- Le mode de production en petites surfaces agraires isole les cultivateurs, limite les rendements et les investissements. Ils ne peuvent pas suivre l’évolution des technologies assurants meilleurs rentabilité et rendements.

- La « sénescence » de nombreux caféiers est un vrai problème au Vietnam. Un plant de caféier a une capacité de production entre 15 et 20 ans, et de nombreux caféiers ont passé cet âge. Pour autant, les cultivateurs ne peuvent pas investir dans le rajeunissement des plants, faisant perdre leur production en qualité.

- Le changement climatique qui se traduit par des sécheresses de plus en plus marquées impactent de plein fouet la production caféière. L’exacerbation des phénomènes météorologiques dans les prochaines années devrait empirer la situation.

Opportunités :

La consommation intérieure apparaît également comme une bonne opportunité de développement. Les vietnamiens sont de grands buveurs de cafés, qu’ils préparent de manière traditionnelle. Une culture du café « à l’occidentale » se développe également petit-à-petit en Asie du Sud-Est, touchant d’abord les centres urbains.

Le développement de la réputation des cafés de spécialité est une autre opportunité pour les producteurs vietnamiens. Sa culture est encouragée par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural en collaboration avec l'Association du café et du cacao du Vietnam. Des programmes sont en cours de développement pour accompagner les entreprises et les agriculteurs dans l’adaptation de la production, la transformation et l'amélioration de la qualité du café.

Fiche café

Espèces botaniques :

- Liberica 1 %

- Arabica 3 %

- Excelsa 21 %

- Robusta 75 %

Variétés :

- Excelsa : Chari - Robusta : Canephora

- Arabica : Bourbon Typica de Cuba, Catura Amarello, Mondo Novo

Altitudes :

200 à 1500 mètres

Régions productrices :

Darlak, Gia Lai Kontum, Lam Dong, Dong Nai, Thuan Hai, Phu Khanh, Binh Tri Thien, Nghe Tinh, Son La, Nghia Binh, Song Be, Lai Chau, Thanh Hoa.

Récoltes :

- Arabica : Décembre/Janvier

- Robusta : Janvier/Avril

- Excelsa : Mars/Juin

Préparation :

- Petites fermes : voie sèche

- Grands domaines : voie humide

Séchage :

- Petites fermes : naturel au soleil

- Grands domaines : artificiel au four

Teneur en caféine :

- Robusta : 1,98 %

- Arabica : 1,07 %

Poids des sacs :

81 kg brut, parfois 60 kg.

Ports d’exportation :

Ho Chi Minh Ville, Nha Trang, Haïphong