A la découverte
de la méthode douce
ou "Slow Coffee"

En France, nous sommes de grands aficionados de café. 83% des Français consomment du café selon le baromètre sur la consommation de café en France réalisé par l’IFOP en 2018, et si la moitié le consomment en capsule, c’est un marché qui stagne à la faveur d’une nouvelle tendance, plus économique, écologique et gastronomique : le Slow Coffee.

Associé à la troisième vague du café qui valorise les terroirs, les origines, le travail du cultivateur et la qualité des cerises de café, le Slow Coffee nous invite à redécouvrir un produit de la terre, trop longtemps resté l’apanage des filières industrielles. Et à juste titre, si le café soluble, capsules et autres dosettes nous ont longtemps coupé du produit, nous revenons aujourd’hui à un lien plus originel et sensoriel au café, comme c’est déjà le cas avec le vin ou le chocolat.

Le café est en effet avant tout un produit agricole, majoritairement cultivé par de petits producteurs dans des pays au climat tropical, et torréfié en Europe par des artisans au savoir-faire ancestral. Pour en découvrir les 1000 facettes gustatives et aromatiques, rien de mieux que les méthodes d’extraction douces qui font leur apparition progressive dans les foyers français !

Qu'est-ce que le slow coffeE?

Le Slow Coffee se traduit littéralement « café lent ». Il s’agit d’une extraction douce, qui reprend le système d’écoulement du café à travers un filtre en papier très à la mode du temps de nos grands-parents ! Mais bien loin de la traditionnelle cafetière filtre, la méthode « lente » est remise au goût du jour par des marques comme Hario ou Chemex, qui trouvent une place de choix dans les cuisines des jeunes urbains.

Avec le Slow Coffee, on assiste au retour d’une préparation à la main, où l’on retrouve un lien direct avec le toucher des grains de café, le rituel de la préparation, la sensorialité des arômes… à tel point que le Slow Coffee s’apparente à un véritable art de vivre gourmet et gourmand, mais tout en simplicité.

L’extraction douce du café permet une filtration lente du café, révélant tout son caractère et ses subtilités. On déguste alors le café comme un bon vin, en découvrant au fur et à mesure des notes de chocolat, de noisettes, de fruits rouges, d’agrumes ou encore d’épices. Il existe pas moins de 800 composés aromatiques dans le café, soit une palette encore plus large que celle du vin.

Le Slow Coffee, lui, permet de jouer avec ces arômes en variant le type de café, l’origine, la dose de café et d’eau, la température, la finesse de la mouture, la durée de l’infusion, pour créer des centaines de recettes différentes.

Et côté tonus ? Le Slow Coffee donne une tasse plus douce qu’un expresso, mais contient tout autant de caféine grâce à l’infusion lente !

Comment préparer un slow coffee

  • Tout d’abord, il vous faut un café en grains de qualité, de préférence un café de spécialité, fraîchement moulu par votre torréfacteur ou par vous-même à l’aide d’un moulin à café, dans une mouture adaptée à la méthode d’extraction choisie,

  • Une eau minérale dépourvue de goût minéral (type Volvic) ou une eau filtrée (avec une carafe Brita par exemple),

  • Une bouilloire pour chauffer l’eau à la bonne température avec précision (une eau bouillante brûle le café, il vous faut une eau chauffée entre 93 et 95°),

  • Les instructions précises de préparation en fonction de la cafetière choisie.

Quelle cafetière pour préparer
un slow coffee?

La cafetière à piston, la plus pratique pour un café équilibré en toute simplicité.

Utiliser une cafetière Piston, aussi appelée French-Press, est une manière simple d’obtenir un excellent café à la maison. À mi-chemin entre le filtre et l’expresso, cette cafetière est capable de vous offrir des cafés aromatiques et corsés à la fois.

La Chemex : la plus vintage pour les amateurs de douceur.

Conçu en 1941 par le chimiste et inventeur Peter Schlumbohm, le design de la Chemex® n’a pas changé depuis. Pourquoi changer une méthode d’extraction si performante, offrant une boisson douce et aromatique ? Présentée pour son design et son ingéniosité, l’emblématique cafetière Chemex® fait partie de la collection permanente de nombreux musées de prestige américain, dont le Musée d’Art Moderne, le Smithsonian et le Philadelphia Museum of Art. 

Côté préparation, le Chemex permet de réaliser un café rond, équilibré et harmonieux, en relevant les notes fruitées et aromatiques d’un café de spécialité.

La V60 : la plus intemporelle pour une harmonie du corps et des arômes

Grâce à son cône à spirales, dotée d’un filtre peu épais, la V60® est une cafetière capable d’offrir un café filtre de grande qualité. Tout comme la Chemex®, elle donnera des cafés très vifs et aromatiques, mais avec plus de matière.

Astuce : nous vous conseillons de mouiller votre filtre avant d’y verser le café, car les filtres en papier risquent de donner un goût à votre préparation.

L’Aeropress® : la cafetière nomade pour les aficionados de l’expresso

Très simple d’utilisation, l’AeroPress® donne les résultats les plus proches de l’expresso tout en offrant une plus grande complexité aromatique grâce à un contact complet du café avec l’eau. Elle reste ainsi dans l’esprit du slow coffee, permettant une filtration lente du café, révélant tout son caractère et ses subtilités. Nomade, l’Aeropress® est le compagnon idéal de vos voyages !

Nos recommandations pour chaque moment de la journée 

  • Le matin :

Un café 100% Arabica du Brésil gourmand avec ses notes de noisettes et ses fragrances de fruits secs. Cultivé à 1900 mètres d’altitude sous un climat semi-tropical, ce café 100% arabica se caractérise par quelques notes d’épices qui sublimeront votre palais. Une tasse parfaitement équilibrée avec une belle longueur en bouche pour bien commencer la journée !

  • La pause café de 10h :

Nous vous suggérons quelque chose de dynamique avec un café 100% Arabica d’Ethiopie aux saveurs fruitées d’abricot et de pêche. Exploitées entre 1700 et 2500 mètres d’altitudes dans le pays berceau du café, les plantations profitent de conditions climatiques optimales pour vous offrir un café pur qui émerveillera vos papilles.

  • Le déjeuner :  

Finissez votre repas sur un café 100% Arabica de Colombie, aux arômes de cerises & caramel, et à la note gourmande de cacao en fin de tasse. Issu des plantations de la région de Cauca, cultivées sur des sols volcaniques entre 1350 et 1820 mètres d’altitude, ce café est récolté exclusivement à la main de mars à juillet. Son acidité fine donne un coup de fouet après le déjeuner et permet de repartir pour l’après-midi !

  • Le diner :

La dégustation du café de spécialité IBUTI AA Kenya de La Genovese vous apportera des arômes de pêche, banane, orange et chocolat, surpassant tout ce que vous connaissez de l'acidité et de la complexité d'une tasse : un véritable enchantement pour bien finir la journée. Cultivé à des altitudes supérieures à 6600 pieds au-dessus du niveau de la mer et noté 86/100 par la SCA, le Kenya Ibuti AA est considéré comme l'un des meilleurs grains de café au monde.

Quelles règles respecter pour
préparer un bon slow coffee ?

L’eau et la finesse de la mouture sont aussi importantes que le choix du café. Choisissez une eau sans goût ou filtrée, et une mouture adaptée à la méthode d’extraction choisie, que vous pourrez obtenir chez votre torréfacteur ou avec un moulin à café.

Le moulin ENCORE de la marque BARATZA est l’entrée de gamme tout terrain pour un Slow Coffee réussi. Équipé de pas moins de 40 paramètres pour ajuster votre mouture, le moulin ENCORE est idéal et très précis. Il vous permettra de réussir à coup sûr tout type de préparation !

Le mode d'emploi pour la préparation d'un slow coffee :